MON LIVRE

Les ravages de l'autodévalorisation dans le  haut potentiel

      Lorsque l'on grandit avec le sentiment d'un décalage avec les autres, avec les siens, pour la raison que l’on ne parvient pas à se faire comprendre et conséquemment à se positionner, on ne peut se développer harmonieusement. Il s'ensuit trois réponses adaptatives qui toutes, hélas s’accompagnent d’un certain niveau d'échec :

1 - On neutralise sa personnalité en écrasant son intelligence, ses perceptions, sa sensibilité et on fonctionne en faux self. On devient le clone d’un soi-même, dévitalisé de sa part singulière.

2 - On développe une hétéro-agressivité qui nous expose à de perpétuels conflits relationnels. On devient un agresseur pour les autres que l’on tient pour responsables de nos difficultés à nous comprendre et à nous faire entendre.

3 - On retourne l'agressivité contre soi en dévalorisant ses réalisations, en dépréciant son mérite et parfois en sabotant ses comportements productifs. On devient son propre agresseur pour la médiocrité dont on se croit caractérisé et notamment dans les domaines qui impliquent les interactions avec les autres.

Quel que soit le profil mental, l'autodévalorisation détourne l'intelligence à son profit comme un pirate prend le contrôle d’un système informatique. Il est une sorte de maladie auto-immune dans laquelle l’activité de pensée s’attaque non pas au Moi mais à ses productions. 

Dans le cas du haut potentiel, l’autodévalorisation est d’autant plus grave qu’elle est démultipliée. Elle s’enracine dans la conviction d’incarner une vérité intangible avec l’appui d’une cognition très efficiente qui lui ait majoritairement acquise.

V43 - 1ère de couv V71024_1.jpg

Ce vécu à contre-courant de soi a été le mien depuis l’enfance et durant toute la vie adulte jusqu’au moment de l’identification d'un fonctionnement à haut potentiel. La reconnaissance de l’atypicité de mon intelligence au sens large a agi comme un remède souverain.

Je dois mon sauvetage à mon entourage et à ma bonne étoile qui m'ont conduit auprès deux spécialistes du haut potentiel, psychologue clinicien et neuropsychologue, lesquels ont réalisé une prise en charge exceptionnelle autour du bilan psychométrique. Ensuite l’éradication de l’autodénigrement en lui-même, a été un travail de longue haleine qui s’est échelonné sur quatre années ; durée qui aurait été certainement réduit de moitié si je ne me l'étais pas  administré seul.

Faire la part des choses, étudier, analyser ce que représente le haut potentiel, procéder par comparaison, rejeter le diagnostic et réactiver la dualité, accepter, oser se laisser fonctionner, acter de nouveaux comportements mentaux et se dire que finalement oui, oui ils me signifient, a représenté une tranche de vie. Ce temps long et intense, dévolu à déconstruire les schémas de pensées dévalorisant et couper les autoroutes neuronales qui servaient la cause infamante, m'a conduit à ce jour où désormais je m'apprécie tel que je suis.

Le schéma directeur de mon ouvrage suit la façon dont j’ai accueilli en trois temps intriqués cette détection de douance, Pour des raisons évidentes de clarté, la structure du texte distingue trois parties :

Partie 1 - In Vivo

C'est le temps de l'acquisition d'un corpus de connaissances avec une mise en perspective de mon propre fonctionnement lorsque la généralisation n’est pas possible.

- Que signifie être à haut potentiel en général et en particulier ?

Partie 2 - Pretium doloris

Le deuxième temps est focus sur les empêchements, dont le principal est représenté par l'autodévalorisation. Le décalage, constitué par ces freins, doit être conscientisé pour en prendre le contrôle et en éradiquer les effets dévastateurs. Ceci implique l'analyse de mon activité de pensée et des comportements qui en résultent.

-  Où, quand et comment les empêchements ont t-ils opérés ?

Partie 3 - L'enfant intérieur

Les prises de conscience des singularités de mon fonctionnement ont favorisé la levée progressive du processus autodévalorisant et de ses deux acolytes autodénigrement et auto-sabotage. Avec elles ont émergé des réminiscences de mon enfance tout à fait inattendues, Ces souvenirs enkystés dans ma mémoire, stagnants dans les eaux troubles d'un certain mépris de soi, sont remontés à la surface sans prévenir apportant avec eux de nouvelles mises en lumière, bien différentes de celles dans lesquelles je les avais abandonnés.

- Comment l'autodévalorisation s’attaque-t-elle à l'enfant intérieur et quelles conséquences sur la personnalité de l'adulte ?

Ce livre intéressera principalement les surdoués, avec ou sans traits autistiques, les profils atypiques tels que les hypersensibles, les autodidactes, les multi-potentiels, les passionnés, les créatifs, qui sont en cousinage avec le haut potentiel, de même que toutes les personnes souffrant d'autodévalorisation et enfin toutes celles qu'un décalage avec les autres rend excessivement singulières.